Javron
4.000 € Viager libre
Maison construite en pierres et couverte en ardoises fibro : Grenier aménageable. Bâtiment sur cour fermée à l’arrière
Plus de détail 
Tarbé
170.000 € Viager occupé
Appartement de 3 pièces avec 2 belles chambres dont 1 sur cour, 64 m², au 1er étage avec ascenseur, très bon état. Bel immeuble ancien, copropriété bien entretenue. 1 séjour avec cuisine ouverte meublée et semi-équipée (plaques et hotte). Grande salle d'eau, toilettes indépendants, rangements dans l'entrée. Parquet ancien, double vitrage. 1 cave .
Plus de détail 
Maison bioclimatique de plain pied
220.000 € Vente à terme
Maison bioclimatique de plain pied de 2009 sur un terrain de 1.000 m2 dans un lotissement de standing.
Plus de détail 

Articles et textes de loi sur le viager

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Source : https://www.notaire.be/nouveautes/detail/5-choses-a-savoir-sur-la-vente-en-viager

Vous êtes nombreux à vous intéresser à ce type de vente, mais moins nombreux à franchir le pas. Depuis le 1er janvier 2018, la Région wallonne a donc décidé d’encourager le recours à la vente en viager via un incitant fiscal : les droits d’enregistrement en cas de vente en viager sont réduits à 6% (s’il s’agit de la résidence principale du vendeur depuis au moins 5 ans). La vente en viager ressemble à une vente ordinaire : le vendeur vend son immeuble à l’acheteur qui s’engage à payer un prix – à une différence près – au lieu de payer le prix en une seule fois, l’acheteur le paiera en plusieurs tranches, au moyen d’une « rente ».

Voici 5 choses à savoir sur la vente en viager qui vous aideront peut-être à mieux comprendre ce type de vente et à dissiper certains malentendus :

1/ La vente en viager est avantageuse tant pour le vendeur que pour l’acheteur

  • Pour le vendeur : la vente en viager lui permet de bénéficier de revenus supplémentaires à un moment de sa vie où il ne dispose plus que de sa pension par exemple. La vente en viager devient donc un complément de revenus pour le vendeur qui dispose de peu de ressources financières. De plus, il peut continuer à résider dans son bien tout en réduisant ses charges.
  • Pour l’acheteur : l’achat en viager lui permet d’acquérir un bien avec une mise de départ réduite (il n’est pas contraint de détenir un apport préalable important) et d’éviter tous les problèmes locatifs s’il avait dû louer un bien.

2/ La vente en viager est généralement limitée dans le temps

En théorie, la vente en viager dépend de la durée de vie du vendeur. C’est ce qui donne à cette vente son caractère aléatoire. En pratique cependant, la durée d’une rente est souvent limitée dans le temps, entre 10 et 20 ans, ce qui réduit le côté « amoral » ou « morbide » que peut avoir la vente en viager aux yeux de certains.

3/ Le « bouquet » est le montant payé par l’acheteur à la signature du contrat de vente

Le bouquet correspond souvent à 20 ou 30% du prix de vente. Vous déterminez ensuite ensemble le montant de la rente mensuelle qui sera versée par l’acheteur au vendeur mais attention à maintenir un bon équilibre : si la rente est trop faible, l’administration pourrait y voir une donation déguisée.  Plus le bouquet est élevé, plus la rente est faible. Inversement, plus la rente est importante, moins le bouquet est élevé.

4/ La formule la plus fréquente est le viager occupé

Il existe deux types de viager : le viager occupé ou libre. Le viager occupé : le vendeur désire continuer à vivre dans son logement et s’en réserve dès lors l’usufruit. C’est la formule la plus courante. Le viager libre : l’acheteur bénéficie directement de la jouissance du bien dès la signature du contrat.

5/ Si l’acheteur ne paie plus sa rente, le vendeur a un recours

La loi et le notaire veillent à ce que toutes les garanties soient prises pour ne pas exposer le vendeur à une éventuelle insolvabilité de l’acheteur. En cas de non-paiement persistant de la part de l’acheteur, le vendeur pourra notamment demander l'annulation de la vente et conserver les rentes payées. Il dispose aussi d'une inscription hypothécaire sur l'immeuble.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Lucette Destouches pourra payer ses dettes et finir ses jours dans le pavillon Second Empire décati où elle habite depuis 67 ans.

C’est en effet en 1951 qu’elle s’installa avec Céline dans ce pavillon Second Empire au 25 bis route des Gardes, en lisière de la forêt. Décédé à Meudon le 1 juillet 1961, à 67 ans, Céline est enterré au cimetière des Longs Réages de la commune. Le moment venu, sa veuve reposera auprès de lui. Et comme on ne peut tout prévoir, elle a fait graver: "Lucie Destouches née Almansor 1912-19.."… 
En 1935, Lucette Almansor avait rencontré Céline encore tout auréolé du succès de "Voyage au bout de la nuit", prix Renaudot 1932. Ils s’étaient mariés en 1943. Ensemble, ils connurent la fuite à Sigmarigen, l’exil au Danemark avec le chat Bébert dans la musette puis l‘amnistie et le retour en France en 1951, ainsi que l’installation à Meudon. Céline y exerçait sa profession de médecin pendant que Lucette donnait des cours de danse classique. 
Il y quelques mois, aux Éditions Taillandier paraissait "Madame Céline" de David Alliot, grand spécialiste de l’écrivain.

Lucette Destouches pourra mourir chez elle, à Meudon-la-Forêt (Hauts-de-Seine), dans la maison qu'elle a habitée depuis 1951 avec Louis-Ferdinand Céline, puis seule depuis sa mort en 1961. La veuve de l'écrivain, née Lucie Almansor, qui a fêté son 106e anniversaire le 20 juillet, était criblée de dettes : elle a dû vendre son bien en viager. Aucune institution (municipalité, département, Drac...) n'ayant souhaité préempter la demeure, c'est un voisin, déjà propriétaire d'un des trois autres pavillons du lotissement meudonnais de la route des Gardes, qui l'a achetée. Son souci était de « préserver sa tranquillité », comme l'explique Me François Gibault, l'exécuteur testamentaire de l'auteur de Voyage au bout de la nuit.

Le pavillon Second Empire, passablement décati, ne devrait donc pas se transformer un jour en musée Céline. D'autant qu'il ne reste rien à montrer, ni objets ni souvenirs de l'écrivain, après les ravages causés par deux incendies. Une manière aussi d'éviter que le lieu ne devienne un but de pèlerinage pour des admirateurs du pamphlétaire antisémite de Bagatelles pour un massacre ou Les Beaux Draps.

Une tombe au cimetière de Meudon

Le bouquet (partie versée au comptant) et la rente viagère dont bénéficie désormais madame Destouches vont lui permettre de payer les trois personnes qui se relaient auprès d'elle. À cause d'une dette fiscale et d'impayés à l'Urssaf, la centenaire ne percevait plus sa pension de veuve. Au cimetière de Meudon, on peut voir la tombe de Louis-Fedinand Céline, docteur L. F. Destouches. En dessous est gravé celui de « Lucie Destouches née Almansor : 1912-19.. ». Il faudra penser à corriger les deux premiers chiffres...