La question est d’autant plus pertinente qu’aucun seuil n’est imposé par la loi. D’ailleurs, de plus en plus de jeunes seniors se lancent pour
La motivation première pour une personne âgée, souvent une veuve, est de demeurer dans son logement tout en percevant un complément de
Pour contourner la notion d’aléa inhérente à la vente en viager , il y a la solution de la vente à terme (ou vente avec paiement échelonné). C’est
a-quel-age-vendre-en-viager

La question est d’autant plus pertinente qu’aucun seuil n’est imposé par la loi. D’ailleurs, de plus en plus de jeunes seniors se lancent pour

éponger des dettes ou aider leur famille. Le moment idéal se situe entre 75 et 85 ans. En effet, avant cette tranche d’âge, la rente est modeste. A cet aspect financier s’ajoute la difficulté de trouver l’acquéreur prêt à verser une rente viagère pendant plusieurs années. Après ces âges, le bouquet, comme la rente, risque d’atteindre des sommets dissuasifs à l’investissement. L’autre indicateur qu’il faut tenir compte est l’état de santé du candidat au viager. Il ne faut pas attendre d’avoir perdu ses facultés sensorielles et cognitives pour s’intéresser au viager.

En conclusion, le bon âge pour vendre en viager se situe entre 75 et 85 ans car après cet âge, le bouquet comme la rente viagère atteignent de tels montants que le risque n’est pas acceptable pour l’acquéreur, le débirentier, qui peut avoir à payer beaucoup plus que ce que l’espérance de vie laisser supposer.

Pour vous aider, outils de simulation :