Outils de simulation

 

calculer un viager occupé V4  

 Calculer un viager libre V5

 calculer viager sans rente 

    Un viager pour la vie

Le viager et vous?

Aujourd'hui, 10% de la population a plus de 75 ans et à horizon 2050, la population des plus de 60 ans sera multipliée par deux et des plus de 85 ans sera multipliée par 4. Le viager est un investissement socialement responsable et intergénérationnel.

Le bon âge pour vendre en viager se situe entre 75 et 85 ans car après cet âge, le bouquet comme la rente viagère atteignent de tels montants que le risque n’est pas acceptable pour l’acquéreur, qui peut avoir à payer beaucoup plus que ce que l’espérance de vie laisser supposer.

Un viager pour la vie

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
VIAGER immobilier : Un seul acheteur pour dix vendeurs

 

1 seul acheteur se présente pour 10 vendeurs de biens immobiliers en viager !!!

Le viager constitue une solution tentante et de tendance pour les personnes âgées propriétaires de leur résidence principale, mais dont les revenus sont insuffisants pour financer leur train dévie, les frais occasionnés par une santé défaillante ou encore aider leurs enfants de leur vivant.

Le principe est simple : un investisseur achète un bien immobilier en nue-propriété, et en laisse l'usufruit au vendeur (le crédirentier), une personne âgée. L'acheteur en viager (le débirentier) verse au départ une somme inférieure à la valeur totale du bien (c'est ce que les spécialistes appellent le « bouquet ») et s'engage à verser une rente viagère jusqu'au décès du vendeur. Sa durée de vie conditionne la rentabilité de l'investissement : s'il décède plus tôt que prévu, l'acheteur aura payé un prix bien inférieur à la valeur du bien, et aura fait une « bonne affaire ». A l'inverse, si le vendeur bat des records de longévité, l'acheteur sera contraint de verser la rente viagère longtemps.

Le principal frein est culturel: les investisseurs sont peu à l'aise avec l'idée de parier sur la mort d'autrui. L'investissement en viager n'est pas aborde de façon rationnelle. Il touche à l'espérance de vie, mais aussi au mécanisme successoral, puisque les héritiers sont privés du bien immobilier vendu par anticipation. Ceci explique que les transactions en viager entre particuliers ne décollent pas pour le moment mais l’évolution démographique va changer la tendance. Les acteurs du marché estiment à environ 5 000 les ventes annuelles en viager. Un chiffre stable et une goutte d'eau face aux 800.000 ventes immobilières annuelles. Ce marché est surtout extrêmement déséquilibré.

Selon une note récente du Conseil d'analyse économique, un seul acheteur se présente pour dix vendeurs, et il faut en moyenne plus d'un an et demi pour vendre un bien. Le principe obstacle est le crédit bancaire ; avec des taux aussi bas, nombre de particuliers préfèrent acheter un bien de façon classique en pleine propriété.

Ces dernières années, des acteurs ont entrepris de dynamiser le marché comme ce site pour repondre à toutes les questions sur le viager, le premier site entre particuliers .