La question est d’autant plus pertinente qu’aucun seuil n’est imposé par la loi. D’ailleurs, de plus en plus de jeunes seniors se lancent pour
La motivation première pour une personne âgée, souvent une veuve, est de demeurer dans son logement tout en percevant un complément de
Pour contourner la notion d’aléa inhérente à la vente en viager , il y a la solution de la vente à terme (ou vente avec paiement échelonné). C’est
ACHETER un viager libre ou un viager vide

Acheter un bien en viager libre

Dans 99% des cas, le viager porte sur la résidence principale du vendeur et est « occupé », c’est-à-dire que le vendeur (ou crédirentier) continue de vivre dans le logement.

Le viager peut être « libre ». L’acheteur dispose alors immédiatement du logement tout en assumant le paiement d’une rente viagèreune rente viagère à son vendeur. Il a la possibilité de l’occuper tout de suite comme dans une vente classique ou bien de le louer. Dans cette dernière hypothèse, il peut en tirer un revenu locatif qui lui permettra de couvrir tout ou partie du paiement de la rente viagère. La rente viagère s’assimile alors à un crédit à un taux très faible puisqu’il n’y a pas d’intermédiaire bancaire.


La vente en viager libre se rencontre surtout pour des logements de petite surface, qui ne constituent pas la résidence principale du vendeur.

Le viager libre est plutôt rare.

Toutefois, c'est une solution recherchée pour une personne logés en institution ou chez des proches. En effet, la vente en viager libre permet de bénéficier de ressources régulières pour le vendeur (ou crédirentier