Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
Viager occupé, vente à terme, viager libre, viager vide

Quelle option choisir pour acheter ou vendre un logement ?

Vous souhaitez vous tourner vers le viager ou une vente à terme pour la vente ou l’achat de votre bien immobilier ? Sachez qu’il existe différentes formes qui vous permettent d’obtenir une décote intéressante en tant qu’acquéreur et un revenu fixe en tant que vendeur.

Vente en viager occupé : le vendeur occupe le bien jusqu’à son décès

Dans un viager occupé, le vendeur conserve un droit de jouissance du bien immobilier, ce qui signifie qu’il en a l'usage et qu'il peut l’habiter jusqu’à son décès. Il reçoit ainsi de la part de l’acquéreur, en contrepartie, une somme de départ appelée le bouquet, ainsi qu’une rente viagère qui constitue un revenu mensuel fixe convenu préalablement par les deux parties et que l’acquéreur doit verser jusqu’au décès du vendeur. De même, le vendeur ne paie généralement plus les travaux et la taxe foncière, et ses charges de copropriété sont réduites. S’il décide de partir en maison de retraite, sa rente est majorée.

Dans une vente en viager occupé, le bouquet et la rente viagère sont fixés en fonction de l’âge du vendeur : plus le vendeur est âgé et plus ces sommes sont élevées.

Pour vous aider dans vos simulations, le site «un viager pour la vie» met à votre disposition un outil de simulation pour:

Avec un viager libre, l’acquéreur obtient immédiatement la jouissance du bien

Avec un viager libre, les acquéreurs peuvent s'installer dans le bien immobilier ou le louer directement selon qu’il s’agisse de l’achat d’une résidence principale ou d’un investissement. Le vendeur ne détient donc plus de droit de jouissance et d’occupation dès la signature du contrat de vente, mais cela lui permet d’obtenir un bouquet ainsi qu’une rente plus élevés. Les vendeurs qui se tournent vers cette forme de viager sont généralement ceux qui doivent se rendre en maison de retraite, ou ceux qui bénéficient d’une résidence secondaire et qui souhaitent s’y installer définitivement tout en percevant des revenus.

En France, on compte en moyenne 95% de viagers occupés contre 3 à 5% de viagers libres.

La vente à terme occupée : un contrat fixé à l’avance

Lors d’une vente à terme occupée, les deux parties fixent au préalable la date d’échéance du versement de la rente viagère, ce qui signifie que l’acquéreur sait précisément combien de temps il va devoir verser des mensualités et combien le bien va lui coûter en tout et pour tout. Cependant, le vendeur continue d’habiter son bien jusqu’à son décès et si le contrat n’est pas arrivé à son terme lors du décès du vendeur, l’acquéreur doit poursuivre le versement de la rente viagère aux héritiers jusqu’à l’échéance.

La vente à terme libre: l’acquéreur dispose du bien dès la signature

Lors de la vente à terme libre, l’acheteur peut disposer du bien dès la signature du contrat sans attendre d’avoir versé l’intégralité du paiement au vendeur. Ainsi, le paiement se fait à terme et il n’y a pas de mensualité à payer. Le vendeur ne dispose donc plus du droit de jouissance et d’occupation, mais il n’a plus à assumer les frais et les charges concernant le bien.

Lors d’une vente à terme libre, le vendeur retire un avantage considérable, puisque ses revenus issus des mensualités perçues ne sont pas assimilés à un revenu immobilier.

Pour une décote intéressante, choisissez la nue-propriété!

Dans une vente en nue-propriété, le vendeur conserve l’usufruit de son bien immobilier et l’acheteur obtient alors une décote de 20 à 70 %. Il bénéficie également d’un régime fiscal très avantageux sur les plus-values immobilières à la revente. Les parties fixent ensemble le délai au terme duquel le bien pourra être revendu loué ou occupé par l’acquéreur qui est le propriétaire de droit.