Le viager insolite

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Lucette Destouches pourra payer ses dettes et finir ses jours dans le pavillon Second Empire décati où elle habite depuis 67 ans.

C’est en effet en 1951 qu’elle s’installa avec Céline dans ce pavillon Second Empire au 25 bis route des Gardes, en lisière de la forêt. Décédé à Meudon le 1 juillet 1961, à 67 ans, Céline est enterré au cimetière des Longs Réages de la commune. Le moment venu, sa veuve reposera auprès de lui. Et comme on ne peut tout prévoir, elle a fait graver: "Lucie Destouches née Almansor 1912-19.."… 
En 1935, Lucette Almansor avait rencontré Céline encore tout auréolé du succès de "Voyage au bout de la nuit", prix Renaudot 1932. Ils s’étaient mariés en 1943. Ensemble, ils connurent la fuite à Sigmarigen, l’exil au Danemark avec le chat Bébert dans la musette puis l‘amnistie et le retour en France en 1951, ainsi que l’installation à Meudon. Céline y exerçait sa profession de médecin pendant que Lucette donnait des cours de danse classique. 
Il y quelques mois, aux Éditions Taillandier paraissait "Madame Céline" de David Alliot, grand spécialiste de l’écrivain.

Lucette Destouches pourra mourir chez elle, à Meudon-la-Forêt (Hauts-de-Seine), dans la maison qu'elle a habitée depuis 1951 avec Louis-Ferdinand Céline, puis seule depuis sa mort en 1961. La veuve de l'écrivain, née Lucie Almansor, qui a fêté son 106e anniversaire le 20 juillet, était criblée de dettes : elle a dû vendre son bien en viager. Aucune institution (municipalité, département, Drac...) n'ayant souhaité préempter la demeure, c'est un voisin, déjà propriétaire d'un des trois autres pavillons du lotissement meudonnais de la route des Gardes, qui l'a achetée. Son souci était de « préserver sa tranquillité », comme l'explique Me François Gibault, l'exécuteur testamentaire de l'auteur de Voyage au bout de la nuit.

Le pavillon Second Empire, passablement décati, ne devrait donc pas se transformer un jour en musée Céline. D'autant qu'il ne reste rien à montrer, ni objets ni souvenirs de l'écrivain, après les ravages causés par deux incendies. Une manière aussi d'éviter que le lieu ne devienne un but de pèlerinage pour des admirateurs du pamphlétaire antisémite de Bagatelles pour un massacre ou Les Beaux Draps.

Une tombe au cimetière de Meudon

Le bouquet (partie versée au comptant) et la rente viagère dont bénéficie désormais madame Destouches vont lui permettre de payer les trois personnes qui se relaient auprès d'elle. À cause d'une dette fiscale et d'impayés à l'Urssaf, la centenaire ne percevait plus sa pension de veuve. Au cimetière de Meudon, on peut voir la tombe de Louis-Fedinand Céline, docteur L. F. Destouches. En dessous est gravé celui de « Lucie Destouches née Almansor : 1912-19.. ». Il faudra penser à corriger les deux premiers chiffres...

 

Pessac, Paris, vente en viager immobilier

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
  • PESSAC et son zoo (terrain en viager)

Le zoo de Pessac pourra rester sur place après un accord de vente avec le proproétaire du terrain

Un accord a été conclu entre le propriétaire du terrain du zoo de Pessac et la Ville qui va le racheter en viager : 325 000 euros et une rente viagère trimestrielle de 7812,99 euros.

Pour le premier adjoint au maire, Eric Martin, c’est du "gagnant-gagnant" : "Nous rachetons ces 3 hectares pour un prix raisonnable. Quant à la rente viagère, elle correspond au loyer que la SAS (Société par actions simplifiée) payait déjà et ne coûtera rien à la collectivité."

Pour le propriétaire, c’est aussi une bonne affaire, car les Domaines avaient estimé le bien à 312 000 euros. Non seulement il obtient plus, mais il bénéficiera en outre d’une rente viagère à vie.

 

  • PARIS et le viager municipal 

Le Conseil de Paris travaille sur un projet de viager municipal

Le Conseil de Paris vient de voter un projet d’étude sur la faisabilité d’un viager municipal. Grâce à ce nouveau dispositif la ville procèderait à l’acquisition du logement d’une personne âgée, ce qui lui permettrait de rester chez elle tout en recevant une rente. Détails de cette proposition portée par le groupe écologiste.

Tout comme la France, la ville de Paris vieillit. Ainsi, un cinquième de la population de la capitale aurait plus de 65 ans et plus de 56.000 seraient âgés de plus de 85 ans dont un millier de centenaires. Un vieillissement de la population qui devrait s’amplifier dans les années à venir. 

  
C’est dans ce contexte démographique sans précédent que le groupe écologiste a proposé ce projet d’étude sur la faisabilité de la mise en place d’un viager municipal. Précisons que ce dispositif était inscrit dans le plan Senior voté en juin 2017. 
  
Pour le président du groupe écologiste David Belliard, « ce dispositif innovant pourrait permettre aux personnes âgées de faire face à de nouveaux besoins, d’adapter leur logement, d’améliorer leur quotidien, d’entrer dans un établissement médicalisé et d’anticiper les frais d’obsèques en épargnant la charge financière à leurs proches ».   
  
De son côté, Galla Bridier, adjointe écologiste chargée des seniors de la maire PS Anne Hidalgo, indique que « l'idée est belle mais qu’elle demande à être expertisée ». Et de préciser que « si le viager n’a pas bonne presse, les esprits évoluent. D’ailleurs, on observe un volume important des offres de viager à Paris» 
  
Si ce projet était validé, cela permettrait à la mairie d’acquérir des appartements qui pourraient ensuite être transformés en logements sociaux, notamment dans l’ouest parisien, le plus cher et celui qui concentre une plus grande population de personnes âgées. 
  
Dans la pratique, le viager occupé (95% des cas) est un moyen de paiement d’un achat immobilier moins classique que les autres actes d’achat... Ainsi, en contrepartie du bien, le débirentier (celui qui acquiert le bien) verse au crédirentier (le vendeur) une somme d’argent (le bouquet) ainsi qu’une rente dont le montant est calculé en fonction de la durée du droit d’usage du vendeur. 
  
La faisabilité de ce projet devrait être décidée mi-2019… En attendant, certains conseillers de la mairie de Paris estiment qu’il serait plus judicieux pour ces ainés, de vendre leur bien en viager à un particulier plutôt qu’à la ville… Bref, affaire à suivre.

Playboy et le viager pour 200 millions

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Que va devenir le célèbre manoir du fondateur de Playboy ?

Décédé, Hugh Hefner avait, en 2016, vendu, en viager à son voisin, la villa, rebaptisée "playboy mansion", qu'il avait achetée en 1971. 

Le fondateur de Playboy, Hugh Hefner, est décédé en 2107 dans sa villa de Los Angeles à l'âge de 91 ans. Ce dernier n'était plus propriétaire depuis plus d'un an mais continuait à l'occuper. Il a en effet vendu son bien en août 2016 à Daren Metropoulos, fils d'un milliardaire, à condition de pouvoir y habiter jusqu'à la fin de ses jours. Les détails de la transaction n'ont jamais été dévoilés.

Cette forme de vente en viager permet donc à l'acheteur de récupérer la fameuse "Playboy mansion", pour laquelle il aurait déboursé 100 millions de dollars (85 millions d'euros), comme le rappelle Business Insider.

Située à Westwood, une banlieue aisée de Los Angeles (Californie), cette maison au style gothique a été évaluée entre 80 et 200 millions de dollars à l'époque où elle a été mise en vente. Hefner, lui, l'avait achetée en 1971 pour 1 million de dollars (soit environ 6 millions d'euros actuels).

LE CREATEUR de Playboy vend sa maison en viager pour 200 millions de dollars

 Le Figaro Immobilier , AFP agence  Mis à jour le 11/01/16

EN IMAGES - Le mythique manoir du fondateur de Playboy est à vendre. A réserver aux acheteurs motivés : le prix semble surévalué, des travaux sont à prévoir et le propriétaire compte occuper les lieux jusqu’à la fin de ses jours.

Après avoir œuvré pour une plus large diffusion des magazines de charme et de la pornographie via le magazine Playboy qu’il a fondé en 1953, Hugh Hefnerva-t-il populariser le viager? Le célèbre manoir où l’homme d’affaires de 89 ans a organisé tant de soirées dénudées est en effet à vendre de cette manière pour 200 millions de dollars (184 millions d’euros), selon le site américain TMZ.

Un prix, parmi les plus élevés des Etats-Unis, qui semble démesuré à la plupart des spécialistes. Playboy Enterprises a mis la demeure à vendre à ce tarif mais le site TMZ spécialisé dans les célébrités, citant des agents immobiliers de Holmby Hills, près de Beverly Hills à Los Angeles, estime plutôt la villa entre 80 et 90 millions de dollars. Et surtout, la maison n’est achetable qu’avec l’équivalent d’un viager: l’acheteur devra laisser Hugh Hefner y vivre jusqu’à sa mort. Aucune condition en revanche sur madame Hefner, âgée de 29 ans.

Prudent, l’homme d’affaires qui s’est déjà réservé en 2009 une tombe aux côtés de celle de Marilyn Monroe veut aussi s’assurer de conserver son toit jusqu’à la fin de ses jours. La société Playboy n’a d’ailleurs pas précisé les motifs de mise en vente de cette propriété achetée en 1971 moyennant 1,1 million de dollars. Cela en faisait à l’époque la plus grosse transaction immobilière à Los Angeles.

Cimetière pour animaux domestiques

Les visites sont d’ores et déjà possibles pour les acheteurs potentiels, à une exception près: la chambre de Hugh Hefner, selon TMZ. De style architectural gothique/Tudor, la propriété de 1850 m² inclut 29 pièces, trois bâtiments abritant animaux et volatiles, un cimetière pour animaux domestiques, un court de tennis, une piscine, une chute d’eau et sa célèbre grotte artificielle, ainsi qu’un terrain de basket. Selon de nombreux visiteurs, la construction remontant à 1927 serait en mauvais état.